Plaques belges et françaises

Buffer

[English]

France

En France, la plaque est associée au véhicule. Le modèle homologué, ce qui signifie que (normalement) tout le monde a la même couleur de plaque : blanches à l’avant et jaunes ou blanches à l’arrière.

La numérotation est ainsi : 1111 AAA 22 c’est-à-dire 3 ou 4 chiffres suivis par 2 ou 3 lettres, et terminés par le numéro de département. Sont également obligatoires le drapeau européen et la lettre « F » (France). Avec un peu d’habitude, on peut déterminer l’origine de quelqu’un en regardant le dernier numéro de sa plaque d’immatriculation : 75 pour les Parisiens, 13 pour les Marseillais, 62 pour le Pas-de-Calais, 14 pour le Calvados, etc. Les supporters fanatiques du PSG (célèbre club de foot parisien) et ceux de l’OM (Olympique de Marseille) utilisent ce truc pour se repérer l’un l’autre les soirs de match…
Après avril 2009, la numérotation ressemblera à AA-001-AA (2 lettres – 3 chiffres – deux lettres). La référence au département disparait, ce qui a suscité l’indignation de certains parlementaires. Ils ont finalement obtenu la mention obligatoire du numéro et du logo d’un département au choix du propriétaire. (commentaire personnel : puisque le numéro est attaché à la voiture, cela revient à choisir ce numéro pour ses futurs propriétaires)

Lettres exclues de toute plaque : I, O et U (en raison des confusions possibles avec 1, 0 et V)
Certaines associations de lettres peuvent aussi être exclues : SS, PD, PQ, QQ, WC, AZF (en Haute-Garonne, en raison du caractère sensible de la catastrophe de l’usine AZF).

*

Belgique

La numérotation consiste en 3 lettres + 3 chiffres, en rouge sur fond blanc. Elle est attribuée à un conducteur, et passe donc sur ses véhicules sucessifs : par exemple, mes parent possèdent la même plaque depuis 25 ans, et elle est passée de la 2CV à l’Opel, puis à la Renault et à la Fiat, et sera montée sur le prochain véhicule.

La plaque arrière est fournie par l’État (modèle homologué) tandis que la plaque avant est à charge du propriétaire.

Les combinaisons conduisant à des vulgarités ne sont pas délivrées : ANE, CON, CUL, SEX ; mais aussi par égard au néerlandais : AAP (singe), DOM (crétin) Autre exclusion, les initiales de partis politiques : CDH (Centre démocrate humaniste) ou VLD (Libéraux et démocrates flamands).

On croise parfois des plaques plutôt inhabituelles, qui sont d’anciennes numérotations aujourd’hui abandonnées. Si vous croisez une plaque différente de AAA 111, c’est certainement un vieux conducteur ! Exemple: celle-ci ou celle-là

Enfin, on croise souvent des véhicules attachés aux institutions europénnes à Bruxelles
et à l’OTAN.

*

dangersign1

Quelques plaques qui feront sourire nos lecteurs francophones :

http://flickr.com/photos/gilles_itzkovitchklein/121961807/
RMI = revenu minimum d’insertion

http://flickr.com/photos/hotel_lyric/1919563233/
GR05 CON –> gros con :-)

http://flickr.com/photos/gonzobonzo/539419860/
LOVE 69

http://flickr.com/photos/opto/2781227366/
FDP (fils de pute…)

*

Ressources :
Immatriculation française

Mouvement d’opposition à la disparition des numéros de département

Un site de fan, avec de nombreuses photos

La liste des départements et leur numéro

You might also like:

Buffer