Deux Chevaux Pour Changer Le Monde

Sans doute la plus populaire et la plus aimée des voitures du siècle passé, si ce n’est de tout les temps. On a pu la voir dans de nombreux films, elle a été citée dans une kyrielle d’ouvrages et fait l’objet de plusieurs magazines et associations. Elle fut un best-seller en Europe mais aussi en Asie et en Amérique. La seule et l’unique, la Citroën 2CV.

Rendre un produit de luxe accessible à tous

Tandis que l’usage de la voiture se fit de plus en plus répandu à la fin des années 20 et au début des années 30, Michelin décide de lancer un type de voiture bon marché accessible au grand public qui ne peut, à l’époque, se permettre un modèle standard encore réservée à une élite. Michelin vient avec l’idée d’une « TPV » (Très Petite Voiture) en 1935. Le véhicule privilégie le fonctionnel à l’esthétisme, peut recevoir quatre passagers et ne dépasse pas les 60 kilomètres par heure, mais il est malgré tout une révolution à l’époque. En 1939, l’usine de Levallois-Perret en fabrique 250 unités. Cependant, il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour que la 2CV soit officiellement présentée au salon de l’auto.


A la fin des années 50, les ventes ont du mal à décoller, mais la 2CV connait très vite un succès exponentiel. Les années 60 et 70 marquent l’apogée de la TPV et elle devient le symbole de la voiture du peuple à la française. La 2CV démocratise l’automobile et se fait remarquer sur toutes les scènes : séries télévisées, films, bandes dessinées et bien sûr dans les rues de Paris. Summum de la gloire pour la 2CV lorsque celle-ci fait son apparition dans le James bond Rien Que Pour Vos Yeux.

A partir de 1980, les questions de pollution et de sécurité routière se font plus pressantes, ce qui présente la 2CV comme un choix moins attractif. En 1988, la confection de 2CV en France est officiellement terminée, après plus de 40 ans sur les routes. En tout, plus de 5 millions d’unités auront été vendues.

Un symbole culturel

Plus de 20 ans après la fin de sa production, la 2CV reste et demeure un joyau aux yeux de nombreux amateurs. Nombreux sont ceux à affirmer que la 2CV est la seule auto qui ne meure jamais, culturellement ou physiquement. Prenez une carcasse de 2CV au moteur en panne, si vous avez les compétences en mécanique qu’il faut, vous pouvez la retaper comme neuf et la refaire rouler des années durant. Contrairement aux voitures modernes, les 2CV sont entièrement mécaniques et ne comportent aucun composant électrique ou électronique. Ainsi, il est tout-à-fait possible de la bricoler sans avoir un atelier mécanique complet.

Comme tous les objets cultes, la 2CV s’est vu attribuer de nombreux sobriquets en France, comme à l’étranger. En France, la deux chevaux est aussi connue sous le nom de deuche, deudeuche, dodoche, deux pattes ou encore deux pipes. En Allemagne, on la connait sous le nom de döschwo ou Ente (canard), comme aux Pays-Bas (Eendje). En Italien, la traduction est plus littérale : due cavalli comme en espagnol (dos caballos) aussi appelée citroneta (la petite Citroën). En Belgique, on la voit plus comme une chèvre (geit) tandis que les Anglais la surnomme l’escargot de fer (tin snail).

[English]

You might also like: