Héros de bande dessinée

[English]

Astérix le Gaulois est un personnage créé en 1959 par Goscinny (maintenent décédé) et Uderzo, dans la série éponyme. Son village est le seul ayant résisté à l’invasion romaine et vit paisiblement sur la côte bretonne, partageant son temps entre chasse aux sangliers et bagarre avec les soldats romains des environs – rencontres qui finissent toujours bien pour les Gaulois, car ils bénéficient d’une potion magique qui les rend invincible.

Astérix et tous les autres personnages de la série tire son nom d’un goût immodéré de Goscinny pour les jeux de mots: une astérisque * est ce symbole typographique utilisé pour les notes de bas de pages. Son compagnon Obélix évoque à la fois les obélisques (ces monuments égyptiens) et l’obèle, cet autre élément de typographie pour les notes de bas de page.

– Les noms gaulois finissent en –ix à l’image de Vercingétorix: Panoramix (–> panoramique), Obélix (–> obélisque), Idéfix (–> idée fixe), Abraracourcix (–> à bras raccourcis), Ordralphabétix (–> ordre alphabétique)…

– Les Romains portent un nom finissant en –us : Ballondebaudrus (ballon de baudruche), Belinconnus (bel inconnu), Bonusmalus, Diplodocus, Eucaliptus, Marchéopus (marché aux puces), Parterredecrocus (parterre de crocus)…

– Les Bretons en –ax: Jolitorax le cousin d’Astérix (jolitorax), Antrax (anthrax), Autodidax (autodidacte), Ipipourax (hip hip hourra)…

– Les Espagnols en Y –on: Soupalognon y Crouton (soupe à l’oignon et croûtons)

– Les Goths en –ic: Cloridric (chlorhydrique), Téléférix (téléférique), Passmoilcric (passe-moi le cric), Figuralégoric (figure allégorique), …

– Les Grecs en –os ou –as: Calvados, Fécarabos (Fée Carabosse), Mixomatos (myxomatose), Garmonparnas (Gare Montparnasse), Plexiglas, Scarfas (Scarface)…

– Les Normands en –af: Autograf, Bellegaf (belle gaffe), Epitaf, Olaf Grossebaf (Grosse baffe), Sténograf, …

– Les Vikings en –sen (+caractères étranges): Kerosen (kérosène), Neuillisursen (Neuilly-sur-Seine), Zoodvinsen (zoo de Vincennes), Obsen (oscène), …

Astérix a donné son nom au premier satellite français, lancé en 1965.
A l’exception des derniers albums (en fait, depuis la mort de Goscinny en 1977), la série garde sa place dans le coeur de ses lecteurs: on adore les nombreuses références culturelles, les jeux de mots et les caricatures (parodique mais sans moqueur) des peuples étrangers! Les Anglais sont flegmatiques, les Espagnols sont fiers et ombrageux, les Allemands sont brusques et peu subtils, les Belges parlent un français bizarre (aux oreilles d’un Français), les Egyptiens marchent tous de profil et les Africains ne prononcent pas les R.

Ressources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_personnages_d%27Ast%C3%A9rix_le_Gaulois
http://en.wikipedia.org/wiki/Characters_in_Asterix
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ast%C3%A9rix_le_Gaulois#Dans_le_monde

———-
La Belgique est une fourmilière d’auteurs de bande dessinée. Tintin, Spirou, les Schtroumpfs, Boule et Bill, Bob et Bobette, Achille Talon, Blake et Mortimer, Buck Danny, Tif et Tondu, Bob Morane, le Chat, Largo Winch, Corentin (http://www.bdoubliees.com/tintinbelge/series1/corentin.htm), XIII ont toutes des auteurs belges.

Parmi elles, je voudrais vous faire découvrir Bob et Bobette. Ils mettent souvent en scène la culture belge, et flamande en particulier: grâce à une machine à remonter le temps, Bob et Bobette réexplorent l’histoire et le folkore belge. Exemples pour Lexiophiles: la question royale et les Gilles de Binche sont respectivement au centre des albums 145 (De Stalen bloempot – le Pot aux Roses) et 297 (Le Gilles généreux).

Pour en savoir plus, jetez un oeil sur Suske en Wiske (traduction automatique du nérlandais).

Ressources:
Une recension de tous les albums
Un site de fan très complet (en français)

You might also like: