La traduction française… n'a rien d'écologique!

La France n’est certainement l’élève la plus douée en matière d’écologie et de développement durable…et l’exercice périlleux de la traduction en français n’arrange en rien les choses…

En effet, prenons le cas de la traduction de l’anglais au français : Il faut environ 1 fois et demi plus de mots pour traduire un texte anglais vers la langue de Molière !

Autrement dit, un article du Figaro sera en moyenne 1 fois et demi plus long qu’un article de The Guardian…Il faudrait donc presque 1 fois et demi plus de papier pour fournir la même quantité d’informations dans un journal de France que dans un journal de langue anglaise.

Voici quelques exemples de mots pour illustrer ce problème aussi bien linguistique qu’environnemental :

Le verbe « snorkle » traduit en français par « faire de la plongée avec un tuba »
Le verbe « grin » dont l’équivalence française serait « faire un large sourire »
Le nom « slip » que l’on traduit « faute d’inattention »
Le verbe « punch » qui donne en français « donner un coup de poing »

N’hésitez pas à ajouter des mots à la liste !

You might also like: