Rock’n’Langues

De nombreux outils et ressources sont à notre disposition lorsqu’il s’agit d’apprendre une langue. Il est recommandé de lire, de parler et d’écouter. De mon point de vue, « écouter » ne se limite pas aux films et autres types de vidéos : la musique est en effet une ressource formidable pour se familiariser avec une langue étrangère, son accent, son vocabulaire et sa poésie.

Je trouve cependant regrettable que tant d’artistes choisissent de nos jours de s’exprimer en anglais, au détriment de leur langue maternelle. Le paysage musical d’aujourd’hui manque ainsi cruellement de diversité et de personnalité linguistiques. Néanmoins, pour les curieux, voici un petit aperçu géographique (principalement européen) d’artistes s’exprimant dans leur langue maternelle. Même si l’on n’étudie pas la langue en question, c’est un excellent moyen de découvrir la sonorité d’une langue que l’on peut considérer comme « obscure » ou « inconnue ». Se familiariser avec les langues tout en restant rock’n’roll ? C’est possible !

FRANCAIS
Commençons par la France. Il est de notoriété publique parmi les musiciens francophones que le français est une langue très difficile à mettre en musique. Ses sonorités ne se marient que très pauvrement aux tonalités musicales, et quand on n’écrit pas de belles chansons d’amour la langue peut très vite sonner de manière ridicule. C’est pourquoi peu de groupes français osent chanter dans leur langue (une autre raison est bien évidemment le souci de s’exporter à l’étranger…). Quelques exceptions cependant : le groupe de hard rock mythique Trust, dont les paroles engagées n’auraient pu exister en anglais, Triste Sire ou Aqme, qui manient la langue française de manière poétique, ou encore Ultra Vomit qui se servent de la langue dans un but humoristique.

ALLEMAND
En France, de nombreuses personnes me répètent continuellement que l’allemand est loin d’être une langue agréable à entendre. Je trouve cependant que son rythme se marie parfaitement aux sonorités musicales dites « agressives ». La preuve avec Rammstein, Oomph!, ou Die Apokalyptischen Reiter. Un bon moyen d’élargir son vocabulaire allemand !

FINNOIS
Dans le registre des langues plus « rares », la musique m’a permise de me familiariser avec la langue finnoise, qui est d’une grande beauté et d’une musicalité imparable. Un aperçu de cette langue magnifique grâce à Nightwish, un groupe très connu en Finlande qui chante malheureusement la plupart du temps en anglais… Pour les plus téméraires, l’exemple de Korpiklaani, qui officie dans le domaine du folk metal enjoué.

SUÉDOIS
Bien que de nationalité finlandaise, le groupe Finntroll écrit ses textes en suédois. C’est l’occasion de découvrir cette langue que l’on n’a pas l’habitude d’entendre en Europe de l’Ouest !

RUSSE
Le russe est une langue que je n’avais presque jamais entendue auparavant. C’est chose faite à l’écoute du groupe Arkona, dont les textes sont écrits en russe.

SERBE
Pour les personnes curieuses de découvrir à quoi peut bien ressembler la langue serbe, voici une petite liste exhaustive de groupes s’exprimant dans cette langue (beaucoup de groupes serbes chantent dans leur langue à ma connaissance !) : Alogia, Van Gogh, Antologija, Atlantida, Riblja Corba.

JAPONAIS
Le japonais est sans conteste l’une des langues les plus fascinantes une fois mise en musique de par son caractère à la fois doux et violent. Peut-être est-ce du également aux performances des chanteurs japonais, dont les voix modulables à souhait (du murmure jusqu’aux cris surhumains…) font passer une incroyable palette d’émotions. Des groupes représentatifs du rock japonais : Kagerou ou encore Dir En Grey.

Écouter de la musique dans une langue étrangère est un excellent moyen de se familiariser avec son accent et son vocabulaire !

[English]

You might also like: