Sweet as, bro!

Il y a quelques années, je suis allée en Nouvelle-Zélande pour mes études. Ma mère étant anglaise, je parlais déjà assez bien anglais, mais je ne connaissais que l’anglais britannique et n’avais entendu l’accent néo-zélandais qu’en de rares occasions… J’ai découvert en arrivant là-bas que ce n’était pas que l’accent qui était différent en Nouvelle-Zélande, mais aussi des éléments de la langue et de l’intonation, ce qui peut surprendre quand on ne s’y attend pas!!

Quand je suis arrivée en Nouvelle-Zélande, j’ai dû m’habituer au fait que les Kiwis semblent poser des questions tout le temps et disent “eh” à la fin de leurs phrases. Donc, quand quelqu’un répond “good, eh?” à la question “comment s’est passé ton weekend?”, ils ne s’attendent pas à ce que vous sachiez comment était leur weekend, ils vous informent seulement du fait que leur weekend était bon… Au début, je pensais que “eh” voulait dire quelque chose comme “n’est-ce pas” ou quelque chose de cet ordre… Mais attention, il arrive aussi que “eh” veuille dire “n’est-ce pas”… il vous suffit (seulement) de vous aider du contexte (facile à dire, je sais)…

La deuxième expression à laquelle j’ai dû m’habituer était “sweet as”. Les Kiwis l’emploient tout le temps ! Elle peut vouloir dire “bien”, mais aussi “oui”, “d’accord”, “excellent”… Donc un Kiwi pourrait aussi répondre “sweet as” à la question “comment s’est passé ton weekend ?” (eh bien, tant de réponses possibles, et vous ne posez la question que par politesse!). On peut aussi répondre “sweet as” à “veux-tu aller à la soirée d’Emma ?”… et la liste continue…

Quant à l’accent à proprement parler, l’un de mes amis néo-zélandais a eu la surprise de voir que je lui donnais une épingle (a pin) alors qu’il voulait un stylo (a pen)… les deux mots se prononcent de la même façon… Et je pensais que quelqu’un dont on parlait avait beaucoup de trous (pits) dans son jardin, mais il s’agissait en fait d’animaux de compagnie (pets), ce qui est plus logique ! (pits et pets sont aussi prononcés de la même façon). Les autres mots avec lesquels j’ai eu quelques difficultés (malgré le contexte) ont été: six et sex, beer et bear, here et hair… et bien d’autres 🙂

Il existe aussi des mots qui ont des significations différentes en anglais britannique et en anglais néo-zélandais. Par exemple, “ice block”, qui est un bloc de glace ou un glaçon en anglais britannique, veut dire un bâtonnet de glace (crème glacée) en anglais néo-zélandais. Ou les “chips” qui sont des frites en anglais britannique et des chips and anglais néo-zélandais… Oui, on peut s’y perdre !!

Et il y a encore des mots spécifiques à la Nouvelle-Zélande, par exemple pour des plantes ou des faits culturels qui n’existent pas dans le reste du monde. La majorité de ces mots provient de la langue Maori. J’ai eu un moment de surprise, par exemple, quand on m’a parlé d’un Pohutukawa (je trouve ce mot intéressant encore aujourd’hui). Il s’agit en fait d’un arbre assez courant en Nouvelle-Zélande, aussi appelé l’arbre de Noel néo-zélandais car il a des fleurs rouges au moment de Noel.

Mais malgré tout, je me suis beaucoup attachée à la façon de parler en Nouvelle-Zélande et cela me manque maintenant que je suis de retour en Europe. Je m’y suis tellement habituée que, quand je suis rentrée en France, les gens me demandaient pourquoi j’avais l’air de poser des questions tout le temps – j’avais tellement pris l’habitude de cette intonation que je l’employais aussi en français!

[English]

You might also like: