Tellement français…

Lors de mes séjours à l’étranger, et en particulier depuis que je vis à Hambourg, j’ai entendu beaucoup d’allégations sur la population française, et il m’a enfin été permis de découvrir comment nous étions perçus à l’étranger. Le bilan est loin d’être brillant, puisque les clichés et préjugés sur les Français sont nombreux. Petit résumé de ce qui m’a le plus marquée…

Bien entendu, la première image que les étrangers ont de la France est le fameux petit bonhomme français exhibant fièrement son béret et sa baguette de pain tout en déambulant dans les rues de Paris (sur une bicyclette, c’est encore mieux à ce qu’il paraît). Il semble que nous ne parvenions pas à nous détacher de cette mascotte imaginaire qui nous donne une image quelque peu ridicule.

De manière générale, on m’a souvent résumé les Français à quelques éléments primordiaux : la baguette (bien sûr), les croissants, le fromage et le vin. Dans l’esprit des étrangers, le Français ne boit en effet que du vin… même au petit déjeuner pour accompagner un camembert. Blague à part, nos vins sont délicieux et nos fromages réputés, alors pourquoi s’en priver ? La cuisine française a tout de même un certain prestige au-delà de nos frontières ! Un autre fait intéressant qui m’a été souligné par des collègues de bureau : les Français fument tous, et comme des pompiers. Il est vrai que c’est un point auquel je n’avais jamais prêté attention avant mon arrivée en Allemagne, où le tabagisme est sans aucun doute beaucoup moins répandu qu’en France ! Apparemment, fumer est “tellement français”

Au niveau des clichés positifs, nous sommes également connus pour notre sens inné de la mode, grâce notamment au prestige de notre capitale… Ne dit-on pas des Françaises qu’elles sont raffinées et toujours élégantes ? Oui enfin… la réalité est peut-être mois glamour ; il n’empêche que les meilleurs couturiers sont français. Et pour rétablir la vérité, non, le béret ne fait pas partie de l’uniforme officiel français, et n’est pas non plus porté par de nombreuses personnes en France. Dans le secteur de la mode, nous avons tout de même fait deux ou trois choses depuis 1940.

Dans un registre similaire, la France évoque souvent le romantisme et l’amour. Merci au fameux French Kiss qui nous fait honneur, et au tristement célèbre “Voulez-vous coucher avec moi ce soir”, qui n’évoque que Montmartre et en aucun cas la France.
Un préjugé m’a été rapporté par un camarade d’Amérique du Sud et m’a pour le mois surprise : apparemment, beaucoup d’étrangers pensent que les Français ont une hygiène loin d’être irréprochable. Tant que ce n’est pas contradictoire avec le fait d’être d’incurables séducteurs… Il semble que nous avons la réputation de nous laver que très rarement et de ruser à l’aide de nos parfums de luxe. Je cherche toujours l’origine de ce cliché qui m’a vraiment étonnée…

Un autre cliché persistant à propos des Français : nous sommes arrogants, fiers, chauvins et nationalistes. Ce n’est pas pour rien que notre animal symbolique est le coq… De plus, il est vrai que les Français aiment (adorent) leur pays et leur langue. C’est pourquoi personne n’est motivé pour apprendre des langues étrangères, en particulier l’anglais. C’est bien connu, les Français parlent Français… et c’est tout.

Je terminerai avec un cliché qui malheureusement n’en est pas un : les Français sont paresseux, râleurs et toujours en grève. Je vous l’accorde, mieux vaut me pas avoir affaire à la SNCF, car l’expérience peut vite se révéler traumatisante… Un groupe sur Facebook est particulièrement représentatif de la situation en France : “Un jour les Français domineront le monde… mais pas demain, il y a grève.”

[English]

You might also like:

2 thoughts on “Tellement français…”

  1. Marrant ça, on m’a sorti le cliché de l’hygiène corporelle douteuse au Japon aussi, avec le même usage des parfums pour masquer les odeurs. Je me demande bien d’où ça peut venir.

  2. L’a rumeur de l’hygiène corporelle vient de l’époque de Louis XIV où la cour ne se lavait pas, jamais. C’est déjà à cette époque que les femmes et hommes trichaient avec des odeurs épicées… et puis la Peste à Paris ne venait pas que du cimetière des innocents !!

Comments are closed.