Une française à Hambourg

Cet article est une interview d’Adélaïde, une étudiante française qui a déménagé à Hambourg pour son stage de fin d’études. Premières impressions après quatre semaines sur place.

FR_Interview_Intext1FRQu’est-ce qui t’a poussée à venir à Hambourg ?

J’ai déjà habité en Allemagne et j’avais envie de retenter l’expérience. Comme j’étudie l’allemand, j’ai choisi de faire mon stage de fin de Master ici, dans une agence de traduction. J’ai choisi Hambourg parce que j’avais déjà visité la ville lors de mon Erasmus à Magdeburg et j’avais envie de la découvrir plus en détails.

Comment se passent tes premières semaines ?

Plutôt bien. Je débute un nouveau travail qui me plaît, avec des collègues accueillants. De plus, j’ai déjà une amie ici qui me fait découvrir ses bonnes adresses. Je suis contente d’arriver en ayant quelqu’un de proche, cela facilite vraiment l’intégration.

Ce n’est pas la première fois que tu vis en Allemagne. Quels ont été les éléments auxquels il a été le plus difficile de s’habituer ?

Quand j’ai aménagé à Magdeburg, le plus dur a été de m’habituer aux bars dans lesquels tout le monde fume. Pour l’instant, ça ne m’a pas autant marquée à Hambourg. Certains aliments français me manquent un petit peu, mais je suis de nature aventureuse alors je m’amuse à tester des plats allemands. Je n’arrive pas encore à me réhabituer aux trottoirs : ici, le vélo est roi. Mais c’est un concept que j’aime bien alors ça viendra.

FR_interview_intext2FR

 Qu’est-ce qui te plaît le plus ici ?

Le fait qu’il y ait de l’eau partout, entre les canaux, l’Alster et l’Elbe. J’aime aussi beaucoup le fait qu’à Hambourg, tous les quartiers sont différents, d’une rue à l’autre, le paysage n’est absolument pas le même.

Comment as-tu appris l’allemand ?

J’ai commencé à l’école en France et j’ai étudié l’allemand pendant cinq ans à la fac. J’ai aussi eu l’occasion d’améliorer mon allemand en étant jeune fille au pair à Karlsruhe et Erasmus à Magdeburg.

Enfin, quel est ton mot préféré en allemand ?

Eichhörnchen, parce qu’il est impossible à prononcer. C’est un peu représentatif de l’idée qu’on se fait de l’allemand en France.

banner_fr

[English]

You might also like: