Vous en reprendrez bien un petit peu?

Sans doute non. Classé patrimoine immatériel par l’UNESCO depuis novembre 2010, le repas gastronomique français est aussi haut en qualité qu’en quantité. Par ailleurs, il vous faudra sans doute tout un après-midi pour venir à bout de ce festin, qui durera sans aucun doute plusieurs heures. Lumière sur ce qui garde les français si longtemps à table.

L’échauffement
Tout commence bien sûr avec l’apéritif, tradition si française que le mot demeure identique dans de nombreuses langues. Un verre, parfois deux, d’alcool avant de se mettre à table. Il n’est pas rare que l’apéritif soit servi avec quelques amuse-bouche (ou amuse-gueule) afin d’aider à patienter.

Une fois autour de la table, les hors d’œuvre sont apportés. Le choix est large, soupe, salade, charcuterie, fruits de mer… Idéalement, une entrée froide précède une chaude. Cependant, elles ne peuvent être du même type ; on ne peut décemment pas servir une soupe froide suivie par un velouté chaud.

S’en suit le premier plat principal, généralement un poisson, accompagné de légume ou de riz. Il peut être arrosé de sauce et dégusté avec du vin blanc, qui est par ailleurs traditionnellement proposé avec du poisson ou des crustacés.

La mi-temps
Tout hôte est conscient que votre estomac est limité en matière d’espace, aussi vous sera-t-il servi un trou normand, petit verre de calvados, parfois accompagné de sorbet à la pomme. Cet entremet est sensé vous aider à «faire de la place» pour ce qui suit. Par ailleurs, le goût de l’alcool purifie le palet du goût du poisson et le revigore pour apprécier le plat suivant.

Et il n’est pas des moindres, la pièce de consistance porte en effet bien son nom. Le second plat principal est une viande, probablement rouge et en sauce, et dégustée avec un bordeaux. Afin de s’assurer de la consistance de la pièce, elle sera bien sûr servie avec légumes et féculents.

La fin des hostilités
Vous pensez arriver au bout? Détrompez-vous, vous êtes encore en plein milieu du repas. Cela dit, vous êtes sur la bonne voie. Voici notre spécialité dont on compterait plus de 400 variétés française, le plateau de fromages. Une salade verte vous sera proposée avec, la plupart des fromages étant trop forts pour être consommés sans rien. Du vin rouge accompagne cette étape.

Et voici la partie sucrée. Une des inégalables pâtisseries en général, suivie de fruits (ils sont si léger!). Puis le café, qui risque lui aussi de venir avec une confiserie, enfin le digestif. Liqueur ou eau-de-vie pour faciliter la digestion, comme son nom l’indique, il sera sans doute le bienvenu!

Notre festin français comporte aussi bien sûr vins, eaux et pains.

Avez-vous comptez? Pas moins de onze étapes durant ce marathon culinaire. Si votre synchronisation est bonne, il sera, à l’issue de ce repas, tout juste l’heure de passer au diner.

[English]

You might also like: